le charme du bien-être

L'elastocompression

C’est la technique la plus ancienne pour soigner la maladie variqueuse et ses complications. Elle consiste à appliquer des pansements sur les membres inférieurs, efficace pour les enflures aux jambes, causées par une insuffisance veineuse et lymphatique. De nos jours, les pansements ont été partiellement remplacés par les bas et les orthèses élastiques. Ces produits sont importants pour la prévention et le soin des maladies veineuses, du lymphœdème et de leurs complications. De plus, ils sont fondamentaux pendant la thérapie médicale, dans le cours postopératoire, dans la thérapie sclérosante et dans le maintien du résultat obtenu par les traitements visant à réduire l’œdème dû à des troubles du système lymphatique. Dans la prévention, ils retardent ou empêchent la survenance de la maladie, dans la maladie avancée, ils réduisent les complications d’ulcères et de phlébites. Ils empêchent la formation d’œdèmes et accroissent l’efficacité de la “pompe veineuse”.

La compression

Les bas élastiques et les orthèses élastiques pour les membres compriment les veines superficielles et la microcirculation pousse le sang des veines superficielle dans l’axe veineux profond qui présente une fonction normale. Le reflux dans les veines superficielles diminue jusqu’à s’annuler par rapport à la compression exercée par l’orthèse, ce qui évite des problèmes de stase veineuse ou d’ulcères veineux. Pour simplifier ce mécanisme d’action, on peut dire que l’élastocompression exerce un véritable “effet pompe”. L’élastocompression est vivement préconisée pour maintenir aussi le résultat obtenu par suite de traitements de lymphodrainage dans les cas de lymphœdème et empêcher le liquide de s’accumuler encore et donc d’augmenter, avec le temps, la fibrose. La compression (dans notre cas l’élastocompression) est la force exercée par le collant ou par l’orthèse en comprimant le membre, de façon à favoriser l’effet pompe et à aider la circulation sanguine et lymphatique.
La compression se mesure à des endroits préétablis et s’exprime en millimètres de mercure (mmHg).
Lorsqu’on parle de compression, on spécifie compression graduée, décroissante vers le haut.
La valeur la plus haute de compression est au malléole,  correspondant dans le langage médical au point B. Les millimètres de mercure de compression indiqués sur les emballages sont relevés au point B.

Classement des compressions

En ce qui concerne la compression, les bas, les collants et les orthèses préventifs et thérapeutiques sont classés conformément à la Réglementation Européenne expérimentale UNI ENV 12718. Cette réglementation remplace les tableaux des pays membres de la CE qui attribuaient des valeurs différentes de pression.

CLASSE A prévention (10-14 mmHg)

  • sujets prédisposés
  • jambes enflées
  • langiectasies
  • œdèmes modestes

CLASSE I légère (L15-17 mmHg)

  • varices
  • acrocyanose
  • post-sclérothérapie des télangiectasies

CLASSE I forte(H 18-21 mmHg)

  • varices tronculaires
  • varices avec œdème important
  • post-varicectomie
  • post-sclérothérapie
  • arthrose du pied et du genou

CLASSE II(23-32 mmHg)

  • syndrome post-thrombotique
  • pendant le traitement des ulcères
  • syndrome post-traumatique
  • angiodysplasies
  • thrombose veineuse profonde
  • insuffisance veineuse profonde
  • lymphœdème réversible
  • lipœdème

CLASSE III(34-46 mmHg)

  • œdème grav
  • hypodermite chronique
  • lymphœdème irréversible

CLASSE IV (>49 mmHg)

  • pour toutes les pathologies déjà
  • énumérées, présentes d’une façon plus grave

Quand ne pas utiliser la compressione gradueé

On déconseille d’utiliser la compression graduée en présence des pathologies suivantes:

  • pathologies artérielles: la compression d’artères de calibre réduit diminuerait davantage le passage du sang avec douleur consécutive et réduction d’apport de sang
  • diabète avec neuropathies: souffrance des nerfs périphériques par suite de l’altération du métabolisme glucidique
  • dermatose humide: peau rougie, abrasée superficiellement, qui  secrète un liquide séreux
  • ulcère de la peau en cours: pas causée par insuffisance veineuse
  • eczéma crural: de la cuisse
  • troubles de la circulation artérielle
  • Maladie de Raynaud: pathologie artérielle avec lésion de la paroi artérielle

Les deniers

Ils indiquent la section (diamètre) du fil utilisé pour le tissage des bas et des collants. Plus les deniers sont bas, plus le collant est léger et transparent. Plus les deniers sont élevés, plus le tissage est compact, robuste et résistant, ce qui rend le collant moins transparent.
SOLIDEA a révolutionné ce rapport deniers-transparence. Des études, des recherches, le développement, une combinaison appropriée de fils ont permis d’obtenir une souplesse et une transparence sans égales même en présence de deniers très élevés.
Voilà pourquoi la femme moderne, qui ne veut renoncer ni au bien-être ni à l’élégance, confie ses jambes, et pas seulement, à SOLIDEA.


PHILOSOPHIE

solidea

SERVICE

Système logistique interne entièrement informatisé.

QUALITÉ&TECHNOLOGIE

Matières premières précieuses et contrôles méticuleux dans toutes les phases de production.

ESTHETIQUE

Qualité des fils, tissage ultra-fin, soin des détails, riche choix de coloris de mode, riche choix de modèles élégants, raffinés, pour toutes les occasions.

BIEN-ÊTRE

Des façonnages anatomiques au comfort excellent avec l'efficacité préventive et thérapeutique de l'élastocompression.

ÉCO-DURABILITÉ

Renouveau dans l'environnement est la politique de l'entreprise qui garantit à l'expansion et le progrès de Solidea, en économisant l'énergie et en protégeant la planète.

SHOP ONLINE

zone réservée

Si vous êtes déjà inscrit, entrez vos paramètres et cliquez sur "Login" pour continuer vos achats.

Mot de passe oublié?

 

pas encore inscrit?

En vous inscrivant vous pourrez procéder à l'achat, stocker plusieurs adresses de livraison, vérifiez vos commandes et bien plus encore.

Inscription

INGAMBA